Non classé

Le passé toujours présent

1 février 2019

Ce vendredi matin, nous sommes allés de bonne heure à la Maison Des Femmes de l’hôpital Delafontaine à Saint-Denis, où nous avons discuté avec une employée qui nous a expliqué ce qu’ils faisaient.

La Maison des Femmes s’occupe donc des femmes victimes de violences, de viols et d’excisions.

Elle dispose de médecins, chirurgiens, psychologues et psychiatres présents pour aider les personnes qui viennent vers eux.

Nous sommes ensuite partis faire un tour aux urgences où quelques années auparavant, Leïla et les anciens bénévoles accompagnaient les personnes dépourvues de logement pour qu’ils y passent la nuit. C’était la seule solution qu’ils avaient : orienter les personnes vers les urgences de l’hôpital.

Un responsable nous à confirmé qu’il y avait toujours des personnes sans-abri qui venaient tout les soirs pour dormir au chaud, mais que seuls les cas les plus graves sont admis au sein des urgences afin d’êtres pris en charge par les médecins.

Après avoir fait le constat de la gravité de la situation nous avons décidé d’agir autrement. En accompagnant physiquement nos amis faire leurs démarches, les aider à trouver un logement, une formation ou un travail.

L’après-midi s’est déroulée tranquillement en compagnie de nos amis Sada, Mamadou, Fousseyni et les nouveaux membres de la famille, j’ai nommé Hassan et son petit frère Ali.

Après avoir discuté autour d’un café nous avons finalement tourné quelque vidéos que vous pourrez voir prochainement sur notre chaîne YouTube. 

Le premier épisode est d’ailleurs toujours disponible n’hésitez pas à le partager et à laisser un petit commentaire en dessous de la vidéo.

0